Le Club des lo(o)seurs

Mon club de losers comportait 3 personnes jusqu'a l'annee derniere (un s'est marie le lacheur). Je parle ici de ma vie d'expat trentenaire (mon dieu.. bientot quadra) solo avec un chat :-)

07 novembre 2007

Si je ne parle pas c’est que je n’ai rien à dire

speak_20no_20evilCette époque est bien révolue. Maintenant la plupart du temps je ne parle plus que pour ne rien dire.

D’ailleurs je m’intéresse de moins en moins. Pour être claire, je connais maintenant toutes les histoires que je raconte. Le problème est qu’il n’existe que peux de gens qui sont fondamentalement intéressants. Beaucoup de personnes ont un ou deux sujets de conversation qu’ils recyclent allégrement au fil des saisons. Et puis il y a les choses saisonnières pures, Noel, le nouveau bébé, la rentrée des classes. Il est facile de ne rien apprendre en une journée de vie.

Heureusement il y a google. Parce que google c’est magique. On apprend ainsi des choses fascinantes sur des gens, d’un intérêt évident d’ailleurs. J’ai ainsi appris (en browsant sur www.mentalfloss.com ) qu’il existe un coussin anti-flatulences…. Et oui, le truc de malade ! Leur slogan est « Clear the air not the room » franchement ca me laisse pantoise ce truc. Pour vous faire une description du bouzin (© monblogdefille.mabulle.com) c’est un coussin en deux parties, une partie mousse insonorisante et une partie charbon actif pour les odeurs. Ils ne mentionnent pas s’il y a une alarme sonore pour quand le charbon parviens à expiration. Vu que ca parais assez élaboré ce truc j’imagine qu’il y a eu une armée d’ingénieurs pour développer ça et une armée de marketteurs et ventes en tous genres. Cette découverte capitale (une fois de plus n’ayons pas peur de mots) m’évoque deux interrogations existentielles majeures… Premièrement : qui utilise des coussins anti flatulences à mon bureau ? Deuxièmement les gens qui bossent pour le développement ou la vente de cet objet, que disent t’il quand on leur demande dans quoi ils bossent ?

Sinon dans la série bonne nouvelles j’ai trouve une piscine. C’est une piscine très bien, enfin du moins adéquate. Comme d’habitude dans les piscine c’est pas super super propre, il y a des gens qui sont là uniquement pour mâter, il y a des gens qui sont la que pour se faire mâter (en général des femmes), il y a des gens qui nagent moins bien que moi (Des points en plus pour Dresde pour être la piscine avec les techniques de nage les plus variées, en particulier la nage avec la tête hors de l’eau), et il y a des gens qui nagent vraiment. Mais ce qui m’a le plus plût dans cette piscine c’est la petite dame qui était aux douches avec moi et qui portait de superbes collants de fourrure. A ce niveau là on ne parle plus de pilosité c’était carrément stupéfiant, légèrement ondule avec de beaux reflets roux…. Franchement c’était impressionnant. De plus la petite dame en question est partie dans des ablutions exploratoires et ça, c’est vraiment « priceless ».

Posté par Quietlaugh à 10:00 - Trivial pursuit - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire