Le Club des lo(o)seurs

Mon club de losers comportait 3 personnes jusqu'a l'annee derniere (un s'est marie le lacheur). Je parle ici de ma vie d'expat trentenaire (mon dieu.. bientot quadra) solo avec un chat :-)

08 janvier 2008

Le périple de Viva

vivaViva est mon chat, c’est une chatte ordinaire mais particulièrement idiote, d’ailleurs qui sait cela est peut être lie.

Viva donc chaque fois que je pars en vacances à deux choix…. Soit elle accepte d’être transbahutée dans une cage pendant des heures soit elle reste toute seule à la maison. Pour être honnête elle n’a pas encore vraiment réussi à me communiquer ses desideratas, je suis donc obligée de me fier à mes propres décisions en ce domaine. En dessous de 10 jours…. L’un ou l’autre sont possible mais plus long et je dois me la coltiner.

Cela n’est pas un problème en soi… Mon chat est en moyenne moins bruyant et odoriférant que les bébés et une fois qu’elle est dans sa cage il y a peu de risque qu’elle vomisse sur mon voisin d’avion. Par contre je suis alors obligée de voyager sur Air Berlin car les autres compagnies aériennes, soit n’acceptent pas les chats, soit leur font payer l’équivalent d’un rein. Air Berlin c’est très bien sauf que de Dresde pour aller à Nice je dois passer par Düsseldorf. Donc départ de la maison vers 7h15, Arrivée à Nice vers 14 et deux heures de route ensuite. Inévitablement Viva se gave de croquettes la veille du départ (au cas où elle ne vienne pas avec moi et que j’oublie de lui en laisser une quantité astronomique) et elle boit beaucoup…. Résultat il arrive toujours un moment où c’est le drame. Que cela soit un étron d’une taille phénoménale qui nous oblige, ma sœur et moi, à rouler avec la tête sortie par la fenêtre en attendant un endroit sûr pour s’arrêter ou un pipi nauséabond dans lequel elle se roule avec une certaine délectation. J’ai essayé plusieurs possibilités pour palier à ces inconvénients, je l’ai sortie en laisse régulièrement sur des petits bouts de pelouse ou de sable. Je lui ai trimballé une litière dans la voiture au cas où, j’ai essaye de l’affamer la veille du départ, le tout en vain. Rien n’y fait, elle refuse de manger, boire, ou quoi que ce soit d’autre avant d’être arrivée, de plus si je l’affame elle se venge en me tenant réveillée toute la nuit. Au cours de mes voyages successifs j’ai appris deux choses : Mon chat est étanche pour à peu prés 10h, elle est beaucoup moins étanche lorsqu’elle est terrorisée par une route en lacets ou un décollage en avion.

Une dernière chose…. J’ai beaucoup de succès en trimballant mon chat partout, les gens la regardent essaie de la toucher etc. etc.… C’est la version positive de la chose… L’autre version est que … mon succès est entièrement limité aux personnes âgées et femmes avec enfant…. Les autres me regardent comme une pauvre abrutie qui ne peut pas se passer de son chat 3 minutes… que nenni… Moi je peux, c’est elle qui résiste un peu….enfin… c’est ce que je me dis…

Posté par Quietlaugh à 17:02 - Trivial pursuit - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire