Le Club des lo(o)seurs

Mon club de losers comportait 3 personnes jusqu'a l'annee derniere (un s'est marie le lacheur). Je parle ici de ma vie d'expat trentenaire (mon dieu.. bientot quadra) solo avec un chat :-)

02 septembre 2008

Juste une ligne

Vous savez ce que je pense des citations. Des fois quand meme ca me fait reflechir: Le temps est le meilleur bâtisseur de l'amitié. Il est aussi son témoin et sa conscience. Les chemins se séparent, puis se croisent. Tahar Ben Jelloun Extrait de: Eloge de l'amitie
Posté par Quietlaugh à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2008

Histerosalpinquoi?

Bon, je commence à me dire que mes problèmes ne font que commencer…. Je pensais béatement que les examens (réussis !) dont je vous avais parlé précédemment me faisait avancer grandement dans ma démarche. Que nenni ! En réalité, non seulement ces examens sont…. Inutiles mais en plus ils sont… insuffisants. Glups… Il me faut maintenant une jsaispasquoigraphie et une echo aussi (à oui des fois que cela ne suffise pas). De ce fait il me faut, soit trouver un médecin ici, soit planifier ca pil-poil avec mon médecin parisien (je... [Lire la suite]
Posté par Quietlaugh à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2008

La coparentalité quelle drôle d’idée…

Ou non… ? Toujours dans mes errances liées à la maternité je viens brutalement de me rendre compte qu’il est probable que je ne sois pas si originale que ca, d’autres personnes sont surement dans la même situation que moi… Je lie cette illumination soudaine sur mon manque d’originalité à la maturité, bientôt 38 ans et même pas toutes mes dents. J’ai donc googlé le sujet, et, miracle, non seulement je tombe sur des sites de femmes célibataires ou en couple homo mais surtout sur des annonces de coparentalité. Dios mio ! Mais... [Lire la suite]
Posté par Quietlaugh à 15:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 janvier 2008

Le périple de Viva

Viva est mon chat, c’est une chatte ordinaire mais particulièrement idiote, d’ailleurs qui sait cela est peut être lie. Viva donc chaque fois que je pars en vacances à deux choix…. Soit elle accepte d’être transbahutée dans une cage pendant des heures soit elle reste toute seule à la maison. Pour être honnête elle n’a pas encore vraiment réussi à me communiquer ses desideratas, je suis donc obligée de me fier à mes propres décisions en ce domaine. En dessous de 10 jours…. L’un ou l’autre sont possible mais plus long et je dois me... [Lire la suite]
Posté par Quietlaugh à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2007

Si je ne parle pas c’est que je n’ai rien à dire

Cette époque est bien révolue. Maintenant la plupart du temps je ne parle plus que pour ne rien dire. D’ailleurs je m’intéresse de moins en moins. Pour être claire, je connais maintenant toutes les histoires que je raconte. Le problème est qu’il n’existe que peux de gens qui sont fondamentalement intéressants. Beaucoup de personnes ont un ou deux sujets de conversation qu’ils recyclent allégrement au fil des saisons. Et puis il y a les choses saisonnières pures, Noel, le nouveau bébé, la rentrée des classes. Il est facile de... [Lire la suite]
Posté par Quietlaugh à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 novembre 2007

L’expatriation est une drogue dure

J’ai pratique l’expatriation 11 ans de ma vie d’adulte. 9 ans aux US, et le reste en Europe. Avant de partir aux US je ne connaissais pas du tout le pays et la Californie était juste pour moi le siège de grandes tremblotteries. Il existe a mon point de vue trois phases majeures quand on emménage dans un pays ou l’on n’a pas d’attaches. Les premiers trois mois sont idylliques, la ‘honey moon’ phase. Tout est nouveau tout est beau, on passe sont temps a comprendre les différents administrations, papiers a remplir trouver un appartement,... [Lire la suite]
Posté par Quietlaugh à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2007

De la réclusion non criminelle et de la disparition des dragons

Il est dimanche soir et je viens de passer 40 heures en séclusion chez moi. Je vis en Allemagne et mon allemand minable ne me permets pas de communiquer avec les gens autours de moi, alors il y a chez moi et l’extérieur, l’extérieur étant inconnu donc bien évidement hostile. Je ne sort que contrainte et forcée, lorsque le manque de nourriture ne me permets plus de dépenser mes 1h30 quotidiennes à préparer et à manger mes deux ou trois repas et lorsque je dois aller au bureau. Bien sur je peux appeler mes amis, je... [Lire la suite]
Posté par Quietlaugh à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2007

Tomber de Charybdes en Scylla.

Ce matin tout vas bien. J’ai un rhume, je viens de manquer de faire une crise d’angoisse et j’ai pas dormi la nuit dernière. En plus je viens de me rendre compte que je n’ai pas mis le Champagne au frais bien que ma pote vienne me rendre visite ce soir. Bien évidement je ne compte pas le fait que mon appart soit un chantier (il y a plus d’une raison pour laquelle je vis seule vraiment). Donc ce matin je cherchais à utiliser une expression que j’ai apprise de mes parents : Tomber de Charybdes en Scylla. Soyons clair, mon orthographe... [Lire la suite]
Posté par Quietlaugh à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]