Le Club des lo(o)seurs

Mon club de losers comportait 3 personnes jusqu'a l'annee derniere (un s'est marie le lacheur). Je parle ici de ma vie d'expat trentenaire (mon dieu.. bientot quadra) solo avec un chat :-)

10 juin 2008

J’ai des mordeuses…….

un_dentierIl existe un désavantage certain à ne pas avoir d’enfants tard… Les anecdotes.

Face à un parent, qui souhaite immanquablement vous faire partager sa joie, vous êtes sans ressources. A la phrase, en général prononcée d’un ton ravi, « Lorette* s’est retournée dans son lit hier » il est difficile de répondre « Ouais, et ? Moi aussi je peux le faire » sans passer pour un antisocial primaire.

Avouons que certaines anecdotes telles que : « Félicie* a eu peur que le magnétoscope ait faim » et « Eugénie* a dit a toute l’école que son Papa avait un gros z!z! » sont intéressantes, voire même rigolotes. Cependant une anecdote en appelle une autre, et le parent ravi fini par monopoliser toute la conversation avec les différentes textures de « nougat » qu’il trouve dans les couches de ses morpions tous les jours. Il s’agit donc de frapper un grand coup.

J’ai deux options à ma portée : le travestit de la vérité et la redirection.

Je suis opposée au mensonge direct. Sauf en cas de nécessité absolue comme « Il est beau non ? » qui est une question à laquelle, même si vous avez devant vous un monstre qui par comparaison vous rends Alien touchant, vous devez répondre « Très beau ! Sa fossette au milieu du front/ses yeux désolidarisés/ ses oreilles mobiles sont adorables ». Donc sauf en cas d’urgence vitale le mensonge n’est pas acceptable.

Par contre il est acceptable, voire amusant de laisser vos interlocuteurs ‘remplir les blancs’. Par exemple :

-          Hortense à vomi cette nuit.

-          Elle n’est pas la seule

En général arrête l’hémorragie. Evidement ce n’est pas un mensonge, j’imagine bien qu’il y a au moins une autre personne au monde qui a vomi hier soir non ?

La redirection est non moins subtile…. Pour ne pas passer pour une egocentrique forcenée l’option « Elle va bien ? Oui ? Oh… dommage ca t’aurais économisé des couches » n’est pas recommandée…. Il reste l’option redirection/recyclage.

Moi je recycle mes anecdotes d’enfance… Ca mange pas de pain et en plus ca flatte mon ego. J’en ai quelques unes dont la chute varie entre « J’ai des mordeuses » et « Pas solide c’truc ». Ma sœur est également une excellente source avec « Mais je nage » et « Acquelere asquelere ! Il va nous doubler» et bien sur le récit circonstancie du découpage de lézard par garde boue.

Ouaip…. Deux enfance et je peux choisir n’importe quelle anecdote.

Ca va lui apprendre a la petite Charlotte à se retourner dans son lit.

* Les noms ont ete changes pour proteger les morpions

Posté par Quietlaugh à 14:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Je lis ce billet au bureau, dur de réprimer mon fou rire (le patron est juste à côté, discretion obligée).

    Bravo pour ce récit particulièrement drôle, que je vais garder en tête et réutiliser prochainement : ma belle soeur accouche cette semaine. héhé

    Mademoiselle.

    Posté par Mademoiselle, 12 juin 2008 à 11:26
  • Merci

    Et bonne chance avec ta belle sœur
    Chose à ne pas tenter... Ma maman avait dit un jour à une potentielle maman "Moi quand je trouve pas les bébé très jolis je dis vaguement.. Oh il est mignon". Aussi fut elle fort dépourvue lorsque le bébé fut né, fort laid...

    Ne pas dévoiler ses secrets C'est le truc...

    Posté par Quietlaugh, 12 juin 2008 à 11:48

Poster un commentaire